Conception

Le K33 a reçu le Millenium Yachts Design Award dans la catégorie des nouveaux bateaux à voile, prix du prestigieux Concours international MYDA 2007

Il s’adresse à une clientèle sportive, qui apprécie les qualités dynamiques de l’embarcation, mais qui est également exigeante en matière de confort, d’habitabilité et d’utilisation pratique pendant une croisière.

Le K33 est parmi les rares embarcations de 10 mètres à avoir à son bord trois cabines doubles et une salle de bain pleine hauteur, qui offre la même hospitalité garantie par les plus grands bateaux qui doivent être immatriculés et conduits avec un permis bateau.

A tout ceci s’ajoutent le nec plus ultra de la qualité de la construction dans cette catégorie, des composants sans compromis et une fine recherche de style qui permettent au K33 de se distinguer parmi le chœur unanime de la majeur partie des embarcations disponibles sur le marché.

Coque

Les formes de la carène sont certainement la chose qui caractérise le plus un yacht. Il y a deux façons de dessiner une carène : la première est de commencer par la disposition des espaces internes puis de dessiner autour les lignes de flottaison, l’autre est de partir du dessin de la carène puis d’optimiser les espaces internes pour obtenir le maximum du confort à bord. Le K33 a été dessiné suivant la seconde méthode, en effet, le maître bau réduit et les lignes de flottaisons tendues, mais sans contrainte, confèrent une forme très élancée et une surface mouillée limitée. Cela garantit une symétrie optimale des lignes d’eau à coque inclinée et une grande capacité à serrer le vent sans corriger le gouvernail continuellement.

La coque est construite en sandwich de tissus de verre imprégnés de résine epoxy.

Le laminage est manuel et subit un traitement successif sous vide après cuisson au four.

L’ame du sandwich est réalisée en PVC expansé à cellule fermée de densité différente selon les différentes zones de l’embarcation. La zone d’attache de la quille, celle autour de l’axe du gouvernail et celle du pied moteur seront réalisées en laminé plein.

La disposition des renforts et leur dimension a été projetée de façon à obtenir le meilleur rapport rigidité-poids  les cloisons internes et le mobilier également sont partie intégrante de la structure de l’embarcation et servent à relier la coque au pont et contribuent à assurer une grande rigidité à la coque. Une attention particulière a été portée à l’attache des cadènes de hauban à la coque, réalisée par le biais de deux nervures qui assurent une répartition parfaite des charges des cadènes à la carène. La jointure du pont à la coque est assurée par des collages structurels et un laminage en fibre de verre.

Pont

Le pont supérieur est construit en sandwich de tissus de verre imprégnés de résine époxy. Le laminage est manuel et subit un traitement sous vide et post-cuisson au four.
L’ame du sandwich est réalisée en PVC expansé à cellule fermée.

Accès simplifié à toutes les manoeuvres, facilité d’utilisation et habitabilité sont les principales caractéristiques de la conception du pont.

La conformation particulière du cockpit à ouverture panoramique, de grandes banquettes bien espacées et le rail de la grand-voile disposé en poupe parvenant ainsi à accueillir plus de six personnes assises confortablement.
Grâce au capot de rouf à tribord de l'axe longitudinal, on obtient une zone centrale de drisses, munie d’un treuil, qui concentre toutes les manoeuvres en un point unique au profit de l’efficacité des opérations du responsable des drisses.

Toutes les manoeuvres au pied de mat sont renvoyées au cockpit, aux taquets d’arrêt stopper du responsable des drisses, passant dans un tunnel au sein du rouf, qui reste ainsi extrèmement propre et rationnel.
Les espaces de soute sont assurés par trois amples coquerons sur toute la profondeur accessibles en poupe via le rail, alors qu’en proue, un autre coqueron contient la chaine et une ouverture coulissante pour l’ancre. Toutes les charnières, comme les fermetures sont escamotables au raz du pont. La fargue, en tek, les chandeliers fuselés et les rambardes ouvertes confèrent au bateau élégance et sportivité.

Amenagements

Un des aspects qui caractérise le plus le K33, est la disposition des espaces internes. Pendant sa conception, d’innombrables simulations ont été effectuées pour étudier les avantages et désavantages de chaque composant de la vie à bord. L’idée principale a été de placer au centre la salle de bain et d’utiliser au maximun l’espace sous le cockpit avec deux lits doubles, un à gauche et un à droite.
L’avantage de la salle de bain centrale est que les toilettes peuvent toujous fonctionner, même lorsque la coque est inclinée, de plus aucun espace n’est perdu. La hauteur disponible à bord de 1,87 m ainsi que la couleur blanche et l’excellente luminosité confèrent au bateau une sensation de grand confort qui rend la vie à bord très agréable.

La dinette comprend deux divans avec rangements sous les coussins, une main-courante centrale en acier inox qui sert de passage pour l’installation électrique du mat, et de pied de table, des placards et des étagères porte-objets, 2 fenêtres à claire-voie et de petits spots halogènes au plafond. Dans la dinette on trouve aussi la table à cartes et le quadrant électrique avec les instruments de navigation.
La cuisine, située sous une ouverture à claire-voie, est munie de 3 feux avec un four basculant, un évier, un robinet avec système à pression hydrique, des rangements sous l’évier, des placards, un réfrigérateur à puits de 75l, une cambuse à puits.
Dans la cabine de proue, nous avons un lit double, deux étagères porte-objets au mur, 1 armoire, 6 tiroirs, deux liseuses, un spot halogène au plafond, une fenêtre à clair voie.
Les cabines postérieures sont toutes deux munies de lit double, d’une armoire, d’une étagère porte-objets, de l’accès au moteur et de deux hublots.

Voilture

La voilure a été étudiée pour obtenir la plus grande surface de voile de façon à garantir des prestations excellentes à n’importe quelle vitesse, par des vents moyens-légers.
Le mât creux en aluminium anodisé (carbone en option), avec deux ordres de barres de flèche positionnées à 20°, le bôme en aluminium anodisé (carbone en option), les haubans sont en profilé rond.
Le pataras est dédoublé.

APPENDICIES

Les appendices du K 33 sont étudiées pour garantir au bateau un équilibre parfait entre les forces hydrodynamiques et celles aérodynamiques, à ce niveau aucun compromis n’a été considéré.

L’objectif principal était donc de construire un bateau sûr et performant, cela a été possible grâce à l’allongement particulier des appendices et au choix de leur respectives sections.
En outre, la dérive est en acier profilé et le lest est un silure en plomb avec 3% d’antimonium ; cela garantit une excellente concentration du poids le plus bas possible de façon à obtenir le meilleur rapport (moment du couple redressement / poids du lest).

Le gouvernail a été dessiné dans le but d’obtenir la meilleure direction possible avec la moindre résistance.
Le gouvernail ainsi conçu garantit une aisance dans les manœuvres même dans des conditions difficiles.